Le Pic Vert moqueur
Accueil du site > • Délégations de pouvoir > Le budget communal expliqué aux novices

taxes

Le budget communal expliqué aux novices

vendredi 22 février 2008, par Oiseau furtif

Comment gère-t-on une commune ? Qu’est-ce qu’un budget primitif ? A quoi sert un compte administratif ? Les éluEs sont-ils forméEs à la compréhension de ce qui, à l’échelon local, constitue ce que l’on pourrait nommer le nerf de la paix ?

Les 9 et 16 mars prochains, des conseillerEs seront élus ou rééluEs ….

Ils seront censés mettre en commun leur savoir pour œuvrer au bénéfice de la collectivité, développer celle-ci, la représenter dans diverses instances telles que la communauté de communes, le syndicat des eaux, le syndicat des ordures ménagères, … et aussi être à l’écoute de la population, répondre à ses attentes, et gérer le budget de la commune.

Les impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière bâtie, taxe foncière non bâtie et taxe professionnelle) financent une grande partie des charges de fonctionnement (aussi appelées charges d’exploitation) de la commune et souvent une partie des charges d’investissement (au moins le remboursement des emprunts).

Ils constituent l’une des principales ressources financières d’une commune.

Les nouveaux éluEs devront au cours des 6 prochaines années déterminer leur « politique » fiscale …

Les conseillerEs devront alors maintenir ou, s’ils veulent pouvoir concrétiser toutes leurs promesses électorales, revoir à la hausse les taux des 4 taxes … c’est presque toujours ainsi que cela se passe au début de chaque mandat !

Il est très rare de constater une baisse des taux communaux.
Cela pourrait avoir lieu en l’absence de projets ou si des nouvelles recettes inespérées s’annonçaient …

Les nouveaux éluEs seront rapidement confrontés à ces choix car bon nombre de maires ont décidé de laisser le soin « à la nouvelle équipe » de voter « son » budget. Le Code Général des Collectivités Territoriales impose aux communes de voter le budget primitif avant le 31 mars sauf l’année de renouvellement des conseils municipaux où le délai est fixé au 15 avril.

Il faut que les nouveaux conseillerEs aient le temps de s’initier aux documents budgétaires : une formation de base est indispensable si ceux-ci ne veulent pas devenir des béniouiouis – comme l’ont été un grand nombre d’élus avant eux !

Comment comprendre un budget quand on est novice et que dans sa commune, le maire n’organise pas de « réflexion sur les enjeux financiers de la commune »

La loi impose à toutes les communes d’être dotées d’un budget primitif ; c’est un budget prévisionnel. Y figurent toutes les dépenses et toutes les recettes de l’exercice comptable (année civile). Les recettes doivent être égales aux dépenses projetées : on parle d’un « budget équilibré ».

Ce budget, une fois voté, peut être modifié tout au long de l’année par des décisions modificatives appelées DM.

Lorsque l’exercice comptable est clos, (31 décembre), il est nécessaire d’établir « le compte administratif », document comptable qui doit impérativement être adopté avant le 31 mai de l’année suivante.

Si le vote du compte administratif intervient après le vote du budget primitif, il devient particulièrement difficile aux éluEs souvent novices en comptabilité publique, de se remettre en mémoire les données de l’exercice précédent, notamment pour les gros travaux qui s’échelonnent sur plusieurs exercices comptables, et pour lesquels des enveloppes complémentaires ont dû être ajoutées au fil des ans.

Beaucoup de maires, sur les conseils des trésoriers, ont compris l’opportunité de présenter à leurs conseils municipaux les comptes administratifs dans les délais nécessaires à la vérification des comptes et souvent dès le mois de février : c’est le cas des communes de Céton, Masle, Le Theil sur Huisne, Saint Agnan sur Erre, Saint Hilaire sur Erre, la Rouge, Gémages, l’Hermitière ….
Dans ces communes, les éluEs disposent d’un pointage précis des comptes arrêtés au 31 décembre et c’est en toute transparence qu’ils peuvent discuter des programmes en cours, des « rallonges » à inscrire et des aides attendues (subventions et participations encaissées ou confirmées … ).
Les résultats du compte administratif sont d’office repris dans le budget primitif. Ces communes pratiquent souvent inconsciemment « le débat d’orientation budgétaire ».

D’autres maires, au contraire, s’acharnent à ne pas présenter le compte administratif avant le budget primitif, c’est encore le cas, à Saint Germain de la Coudre et à Bellou le Trichard. Même la Communauté de Communes du Val d’Huisne qui a adopté son budget primitif pour l’exercice 2008 le 14 février dernier, n’a pas voté son compte administratif !!

Quelles sont donc les motivations de ces responsables ? Difficile de le savoir …

Manque de temps ? certes pas … les agents territoriaux préfèreraient sûrement clore les comptes dans la logique comptable, un exercice en suit un autre …de plus, il n’y aurait plus obligation de faire un budget supplémentaire … [1]
Conservatisme ? L’habitude … Il ne faut pas bousculer les habitudes …
Volonté de ne pas rendre transparente la comptabilité de la collectivité pour les non initiés (majoritaires dans les conseils) ?

Aucune réponse n’a jamais été donnée à ce sujet !

Notes

[1] le Budget supplémentaire est une décision modificative du budget primitif. Il devient dans ce cas obligatoire pour inscrire les résultats du compte administratif dans la comptabilité de l’exercice suivant (puisque les résultats n’ont pas été pris en compte au budget primitif).

33 Messages de forum

  • Merci. Je suis novice et j’ai tout compris !!
    Cordialement
    AP

    Répondre à ce message

    • Le budget communal expliqué aux novices 30 novembre 2010 22:39, par tarek

      merci pour cette explication ; ce que j ai compri que l’établissement du budget supplimentaire n es pa toujours obligatoire pour les commune qui votents leurs comptes administratifs dans les delais .

      Répondre à ce message

      • Le budget communal expliqué aux novices 1er décembre 2010 21:13

        Le budget supplémentaire est obligatoire si le compte administratif de l’année N-1 est voté après le budget primitif de l’année N. (pour reprendre dans la comptabilité de l’année les résultats de l’exercice antérieur).
        Si le compte administratif N-1 est voté avant le Budget Primitif de l’année N, ce qui est tout à fait possible, les résultats du compte administratif sont obligatoirement intégrés dans le budget primitif, il n’y a donc plus besoin de faire un budget supplémentaire ...

        Le budget communal est alors plus facile à suivre et à comprendre pour les non initiés.

        Répondre à ce message

    • Le budget communal expliqué aux novices 19 janvier 2013 14:47, par Mychello

      l’explication est claire mais il le serait encore plus avec un exercice d’application chiffrée du budget...budget primitif...compte administratif.

      Répondre à ce message

      • Le budget communal expliqué aux novices 20 janvier 2013 12:02, par le Pic Vert

        Voici une explication qui a été adressée au Pic Vert moqueur :

        Exercice 2012.
        Projet A : En mars, au budget primitif 2012, vous aviez prévu à partir d’un avant projet sommaire l’inscription de 200 000 €.

        Vous avez déposé vos demandes de subventions ... puis lancé vos marchés, versé un acompte d’honoraires, payé les insertions dans les journaux .... ces frais se sont élevés à 3.500 €

        Il vous reste donc 200 000 - 3 500 = 196 500 € au 31.12.2012 par rapport à votre prévision - Ces 196 500 € sont appelés « restes à réaliser ».

        Cependant, pour réaliser votre projet A, plusieurs marchés ont été signés pour un montant global de 225 500 €. Il vous manque donc 25 000 € par rapport à vos prévisions pour mener à terme en 2013 votre projet.

        1er cas : vous votez votre compte administratif 2012 avant votre BP 2013

        Vous constaterez dans ce CA :
        Prévision 200 000
        Dépenses réalisées 3 500 €
        Restes à réaliser 196 500 €

        Dans votre BP 2013,vous aurez :
        Reports (restes à réaliser) 196 500 €
        Proposition de vote (inscription nouvelle) 25 500 € (pour arriver à boucler votre programme)

        2e cas : vous ne votez pas votre CA avant le BP

        Vous n’inscrivez alors que vos nouveaux crédits au BP : 25 500 €

        et dans votre budget supplémentaire (qui sera fait après le vote du CA) vous reportez les 196 500 €

        Il sera alors plus difficile de se souvenir et de comprendre les écritures, plusieurs mois s’étant écoulés entre le BP et le BS ....

        Certains projets auraient été achevés dans les premiers mois de l’année ...mais vous devrez quand même réinscrire la dépense au budget supplémentaire et il ne s’agira pas de nouveaux travaux !

        Répondre à ce message

        • Le budget communal expliqué aux novices 21 janvier 16:09, par alaise

          bonjour , je suis néophyte sur le sujet , mais je cherche à comprendre ce que signifie le terme « crédits annulés » dans la colonne de droite des dépenses d’investissement du compte administratif..cela veut il dire que les crédits non utilisés sur l’exercice sont vraiment annulés et perdus pour l’exercice suivant ou bien pourront être utilisés l’année suivante sous la même rubrique.. ?..merci de bien vouloir me répondre..

          Répondre à ce message

          • Le compte administratif de votre collectivité est en quelque sorte le bilan de l’exercice. En section de fonctionnement, il présente les crédits votés (prévisions budgétaires), les dépenses ou recettes réalisées et le solde de chaque article - ces soldes ne sont pas reportés sur l’année suivante - ils constituent l’excédent de fonctionnement qui sera en partie repris dans le budget de l’année suivante et ventilé entre les articles (sauf la partie qui doit être affectée à l’investissement - pour couvrir le déficit si déficit il y a au 31 décembre de la section d’investissement - cela correspond à l’autofinancement).
            Pour l’investissement, au 31 décembre nombreux sont les programmes en cours de réalisation.
            Au travers d’un exemple :
            Opération X prévue au budget en mars 2013 à 300 000 € -
            au 31/12 opération commencée et partiellement payée 120 000 €
            au compte administratif apparaissent
            Prévisions : 300 000 € Réalisations 120 000 € (il est d’usage de communiquer les « restes à réaliser » 180 000 €)

            Si l’opération prévue initialement à 300 000 € est engagée à moindre coût (suite à mise en concurrence par exemple) : 250 000 €
            Vous aurez alors au compte administratif
            Prévisions budgétaires 300 000 € Réalisations : 120 000 € Restes à réaliser : 130 000 € crédits annulés : 50 000 €
            Dans ce cas, les crédits peuvent être affectés à un autre programme ou si un emprunt reste à réaliser, ils peuvent concourir à diminuer le mondant de l’emprunt

            Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 15 juin 2008 21:56, par Noor Deane

    Je suis également un novice et j’ai bien compris : c’était simple mais pedagogique.
    J’ai maintenant une autre question : qu’est ce des budgets Usine Relais et Ateliers artisanaux ?

    Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 21 octobre 2008 15:51, par André Labiouse

    Je vous félicite pour cet exposé. Je suis simple citoyen et j’essaie de comprendre. Le 2e adjoint de ma petite commune des Ardennes me dit ceci :
    1) les dotations diverses tiennent compte d’autres recettes et en gros, les communes qui font des efforts pour diminuer les dépenses ou augmenter leurs recettes sont pénalisées et en gros, les moins volontaristes sont mieux aidées.... Exact cela ?
    2) toutes les recettes doivent être dépensées ou affectées car il n’est pas permis de faire de l’épargne ou des provisions (par exemple pour le futur assainissement collectif). Exact ? Pas de possibilité de laisser de l’argent, même en compte courant ?
    Pas de truc pour remédier à cette stupidité ?
    3) la totalité du budget primitif ou des comptes administratifs ne doivent-ils pas être publiés ? 1 pour les administrés, 2 pour pouvoir se comparer entre communes semblables, y compris pour les citoyens qui aimeraient situer la gestion comptable de leur commune à ses voisines. Si oui, où trouver ces données comptables ?

    Merci de vos réponses ou des liens que vous pourriez me donner pour y arriver.

    Répondre à ce message

    • Je poste ici en ma qualité de citoyen soucieux de comprendre le fonctionnement des budgets et dépenses publiques d’une commune. Si mon message n’apparaît pasdans le forum aux yeux de tous, il aura sans doute eu le mérite d’être lu par le modérateur.

      Je trouve cet article très clair mais hélàs ... peu approfondi.

      En revanche, je suis navré de constater qu’ aucune réponse n’a été proposée à Mr Labiouse alors que ses questionnements sont pertinents et légitimes.

      Si la possibilité nous est offerte de commenter ce sujet librement, ce qui constitue un très bel effort démocratique, il est dommage que les administrateurs de ce site ne s’impliquent pas d’avantage pour assurer sa survie ... Un forum où personne ne se donne la peine (ou la responsabilité) d’apporter régulièrement des éléments substantiels est un forum inutile dont la mort est proche. Ceci n’est bien sûr pas un cas isolé sur le web.

      Merci en tous cas d’avoir essayé d’informer vos concitoyens ...

      Répondre à ce message

      • Le budget communal expliqué aux novices 12 janvier 2009 17:40, par le Pic Vert

        Bonsoir,

        Ce site est un espace de débats dans lequel toutes les contributions sont bénévoles. Il ne prétend ni à l’exhaustivité, ni à se substituer aux services publics.
        ChacunE peut y apporter son grain de sel, partager ses connaissances, en fonction de ses envies et de ses besoins mais personne n’est au service de quiconque.
        On peut y venir aussi en simple consommateur -bienvenue !- mais dans ce cas, il est interdit de se plaindre : nous n’assurons pas le service après vente.
        Si ce forum devient inutile, eh bien il mourra mais pour le moment, sa fréquentation ne cesse d’augmenter.

        Sans rancune...

        Répondre à ce message

    • Le budget communal expliqué aux novices 16 novembre 2009 08:43, par John

      Pour tenter d’éclairer la deuxième question, dans ma commune ; l’excédent de fonctionnement est placé dans le compte « entretien des batiments » pour équilibrer le budget primitif.
      Tous les ans le nouveau budget tient compte du résultat de fonctionnement reporté.
      Ainsi, il est possible de faire quelques « provisions ».

      Répondre à ce message

      • l’excédent de fonctionnement est placé dans le compte « entretien des batiments » pour équilibrer le budget primitif.
        En effet, beaucoup de petites communes gonflent certains articles du chapitre 63 (entretien bâtiments, voiries, réseaux ....) ou inscrivent une somme importante aux dépenses imprévues (fonctionnement ou investissement) pour se garder une provision au cas où ... le ciel leur tomberait sur la tête !
        Ces crédits sont donc immobilisés .... ils ne servent à rien ! ils ne sont pas générateurs d’intérêts ... contrairement aux fonds des établissements privés !
        Les trésoriers acceptent volontiers car cela leur permet de dormir tranquille ... autrement dit, pas d’inquiétude sur le fonds de roulement de la collectivité ! il y aura toujours de quoi honorer les prélèvements, la chaussette est bien garnie !
        Un budget communal ne peut « mettre de côté » pour financer des travaux d’assainissement ... ou d’eau ...
        Depuis plusieurs années déjà, ces services doivent distincts des budgets communaux et chaque budget doit être équilibré en recettes et en dépenses. Le budget communal (plan comptable M14)ne peut apporter sa contribution au budget eau ou au budget assainissement.
        Par contre les budgets eau ou assainissement (plan comptable M49), les régies de transport (M43 service de ramassage scolaire par exemple) doivent amortir leurs installations et ainsi constituer des provisions pour travaux.
        au moment du vote du budget primitif en début d’année (avec reports intégrés des résultats antérieurs et des restes à réaliser), la prévision budgétaire se doit de couvrir toutes les dépenses de l’année en cours. Il ne faut ni gonfler les dépenses ni sous-estimer les recettes. Un budget doit être« sincère et véritable » donc calculer les charges de personnel, intégrer les éventuels avancements et arrondir légèrement au-dessus pour anticiper une augmentation de salaire ... ne doit pas conduire à artificialiser les comptes. Les charges d’emprunt sont connues au moment de la préparation budgétaire - de même les dates des échéances ... il y a donc lieu d’avoir un suivi rigoureux de la trésorerie (par le secrétaire, ou un élu) et de planifier les travaux pour que les factures ne tombent pas en même temps que les plus grosses échéances ... ainsi le fonds de roulement diminue, le recours à l’emprunt est retardé (d’où économies d’intérêts) et la gestion s’améliore - la baisse du fonds de roulement oblige à une surveillance accrue de la trésorerie - les communes peuvent obtenir aisément de leur comptable leur situation de trésorerie.
        Pour l’investissement, il ne faut pas oublier qu’il est souvent possible de demander le versement d’acompte de subvention dès le démarrage des travaux.

        Répondre à ce message

    • Lorsqu’une commune a conservé sa gestion individuelle de l’eau ou de l’assainissement (sans regroupement en syndicat), la loi ne permet pas que le budget général de la commune subventionne l’un ou l’autre de ces budgets. C’est ainsi, ces budgets doivent s’auto équilibrer. L’usager doit donc payer le cout réel du service rendu. Pour exemple, suite à la loi sur l’eau, la création des SPANC (service public d’assainissement non collectif) ou autres, il a alors fallu aux élus déterminer le montant des facturations des contrôles des installations existantes ou des créations .... sachant que ces factures additionnées les unes aux autres devaient couvrir les charges totales du service.

      Répondre à ce message

      • Le budget communal expliqué aux novices 18 avril 2011 09:09, par bouildé

        Je voudrais savoir ce qui peut se passer lorsqu’une commune qu gère dans un budget à part l’assainissement (avec un budget de fonctionnement et un d’investissement), et qui a pour 2010 oublié de facturer aux habitants la taxe d’assainissement. Du coup de compte de fonctionnement est déficitaire de 15000 euros. La commune peut-elle facturer en 2011, et la taxe 2010 et celle de 2011. Ya t-il rétreoactivité possible ?
        Sinon puisque le budget investissement est excédentaire, peut on passer de l’un à l’autre une somme pour régulariser le déficit ; et enfin le budget général de la commune peut-il combler le compte de fonctionnement assainissement déficitaire ?
        Merci

        Répondre à ce message

        • Lorsque vous dîtes « oubli de facturer la taxe d’assainissement » cela signifierait il que pour les années antérieures la taxe assainissement existait bien et était bien facturée. Si la délibération qui la créait ou la revalorisait ne prévoyait pas de date butoir à son application, à mon sens, votre oubli peut être récupéré par une facturation complémentaire ... maintenant à vous de savoir si vos usagers peuvent supporter aisément le rappel ...
          Il n’est pas permis de prendre sur l’investissement pour abonder le fonctionnement ! une solution néanmoins si vous avez des subventions à amortir, vous pouvez alors décider le modifier le montant pour l’année en cours , vos subventions seront alors amorties plus vite.

          Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 1er octobre 2011 14:38, par madou

    Bonjour,
    comment peut-on justifier les dépenses en présentant le budget communal svp ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 8 janvier 2012 22:27, par mihali

    Votre exposé vulgarisant le budget communal est très intéressant.
    Le budget primitif de la commune dans laquelle je suis conseiller municipal est toujours présenté sur 2 colonnes : BP de l’année n-1 et BP de l’année n en cours pour montrer les évolutions. J’ai toujours demandé une troisième colonne comportant le résultat des comptes administratifs de l’année n-1, sans succès. Dans votre exposé vous indiquez la possibilité de voir figurer les résultats des comptes administratifs (le réalisé) de l’année en cours dans le BP. J’ai 2 questions :
    - Ma demande de voir paraitre les résultats des comptes administratifs dans le BP est-elle légitime et puis-je insister pour l’avoir ?
    - Doit-on faire apparaitre les excédents dans un BP et que dire s’ils n’apparaissent pas ?

    Répondre à ce message

    • La présentation que vous évoquez « 2 colonnes : BP n-1 et BP n » me semble répondre à l’obligation administrative liée aux éditions budgétaires. Néanmoins si vous votez votre compte administratif de l’année n-1 avant le BP, vous disposez des détails article par article des dépenses et recettes de l’année précédente et vous pouvez juxtaposer les documents.
      Dans certaines communes, lors de la préparation budgétaire, les élus disposent en section de fonctionnement des résultats des années n-3, n-2 et n-1. Ces résultats sont beaucoup plus significatifs que le rappel des prévisions budgétaires antérieures car au long d’un exercice comptable, les prévisions peuvent être modifiées par des décisions modificatives prises par délibération.
      Pour répondre précisément à vos questions :
      1. les résultats de l’exercice précédent sont obligatoirement repris
      dans le budget primitif uniquement si le compte administratif est voté avant le vote du budget. dans le cas contraire, les résultats peuvent être repris partiellement (par anticipation) mais la collectivité sera obligée d’effectuer un budget supplémentaire (de plus en plus rare).
      2 - vous pouvez exiger que le « réalisé » apparaisse sur votre document de travail mais pas dans les « éditions budgétaires » qui répondent aux normes administratives.
      3- les excédents apparaissent sur un chapitre groupé pour le fonctionnement et sur un autre chapitre sur l’investissement si le CA est voté.

      Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 1er février 2012 16:41, par Exécuteur

    Je voudrais savoir, c’est de combien actuellement, le budget moyen d’une commune ?

    Répondre à ce message

    • il est difficile de donner un montant - selon l’importance de la commune, elle peut entrer dans une strate ou une autre ... mais il arrive par exemple qu une commune « plus riche », classée dans une strate de population peut avoir un budget correspondant à la strate de population supérieure. Tout dépend de ses ressources : si elle perçoit des ressources importantes, elle pourra développer son budget et entreprendre davantage de travaux.

      Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 17 février 2012 20:43, par fr

    Bonjour ;
    notre petite commune avait inscrit au budget investissement en depenses cpte 2151 reseau de voirie une somme de 122000euros (budgété) et realisé pour 0 en fin d’année 2011. en recettes cpte 21531 et 21532 122000 euros (budgété) et réalisé 122000 en fin d’année 2011. d’où un desequilibre de 122000.
    comment fonctionne ce cpte
    la commune a delegué l’assainissement spanc à la communauté des communes et l’eau au syndicat des eaux.
    que fait cette somme sur le budget de la commune en recette realisée ?
    merci de votre reponse.

    Répondre à ce message

    • Votre compte 2151 de dépenses correspond à de la voirie ? donc ni eau ni assainissement. Vous n’avez pas fait de travaux en 2011 donc si vous n’avez pas signé de bon de commande, vous n’avez pas de report (reste à réaliser) sur le budget suivant. A quels travaux correspond la recette encaissée ? est ce une subvention sur des travaux antérieurs et quel genre de travaux ? Si la commune a délégué l’assainissement spanc (assainissement non collectif) à la communauté de communes, gère t elle de l’assainissement collectif ? et si oui elle devrait avoir un budget assainissement. Est ce une subvention tardive sur des travaux entrepris par la commune avant transfert au syndicat d’eau ... les éléments manquent pour vous répondre précisément.

      Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 4 mars 2012 18:22, par Le cowboy solitaire

    Bonsoir

    Je suis élu d’une petite commune depuis 1 an et demi environ.
    Je commence malgré moi à comprendre tous ces rouages administratifs.

    Je voudrais savoir ou doit être attribué le solde positif de l’année n-1 en fonctionnement et en investissement.

    Doit nous faire parvenir des documents avant la réunion pour le budget primitif ?

    Un débat d’orientation budgétaire est-il obligatoire ?

    Merci

    Répondre à ce message

    • Le solde positif de l’année n-1 s’inscrit au chapitre Recettes 002 résultat de fonctionnement reporté - Pour l’investissement : résultat d’investissement reporté en recettes
      La transmission des documents avant une séance doit toujours être privilégiée (sauf si tous les membres ont travaillé ensemble le budget), elle n’est cependant obligatoire qu’à partir de 3500 habitants.
      Il en est de même pour le débat d’orientations budgétaires.

      Répondre à ce message

  • Le budget communal expliqué aux novices 2 mai 23:53, par Papicha

    svp Ou sont logées les recettes d’investissement dans le bilan de la commune ? et quelle est la relation entre le compte d’investissement et le Bilan de la commune ? SVP des question pour mon examen aider moi svp

    Répondre à ce message

    • Dans la comptabilité des communes on ne parle pas de « bilan » comme dans la compta privée mais du « compte administratif ».

      Dans le compte administratif vous retrouvez comme dans les budgets la section de fonctionnement (ou d’exploitation) et la section d’investissement avec pour chaque section - recettes et dépenses.

      donc les recettes d’investissement sont inscrites en section d’investissement.

      Lorsque vous calculez au 31 décembre, la balance entre recettes et dépenses, vous devez systématiquement avoir un solde positif en fonctionnement et vous avez dans la plupart des cas un solde négatif en
      investissement (puisque c’est le prélèvement sur le fonctionnement qu’on pourrait aussi appeler autofinancement) qui équilibre vos dépenses d’investissement ... et chaque année lorsque le compte administratif est voté, les résultats doivent être affectés : c’est donc le moment ou le déficit d’investissement est comblé par une partie de l’excédent de fonctionnement.

      Répondre à ce message

      • Le budget communal expliqué aux novices 4 mai 15:58, par sans souci

        Nous savons très bien qu’une commune est tenue de respecter les règles élémentaires de la comptabilité et de la gestion publiques et qu’il existe un contrôle extérieur. Personne ne nous fera croire qu’un maire seulE a la capacité de tenir la barre financière du « compte administratif ».

        Dans la « comptabilité de commune » on peut parler de « bilan » quand il s’agit de constater ce que l’on fait avec l’argent des contribuables. C’est la question essentielle qui nous intéresse et qui est posée à un maire : Que faîtes vous avec notre argent, comment justifiez vous vos dépenses et pour quel résultat ? Et nous sommes en droit de critiquer un « bilan » au vu de ce qui a été fait sans notre avis.

        Ici à St germain le « bilan » ne semble pas interpeller les habitants (294 sur 850) qui reconduisent le maire pour continuer à faire la même chose, avec la même prétention, sans se poser de question face aux habitants et avec l’aval d’un nouveau conseil municipal unanime mais qui semble ne rien savoir et ne pas pouvoir tirer de leçon du mandat passé.

        Répondre à ce message

        • Ce que je sais très bien, c’est que j’ai voté pour ce maire pour qu’elle continue à faire la même chose, avec la même prétention de bien faire son travail, que je trouve son bilan du mandat passé absolument positif, surtout comparé aux bilans des maires précédents et que je souhaite qu’elle continue, avec son conseil municipal dans la même foulée sans se laisser impressionner par les râleurs professionnels qui de toutes façons, râleront toujours parce que c’est leur façon d’exister.

          Répondre à ce message

          • Je ne sais pas ce que vous savez ni de la vie publique ni de la vie des habitants citoyens de ce pays libre mais je sais que vous êtes aveugle au point de vous satisfaire de tout sans prendre aucun recul et que votre profession de foi caricaturale adressée à Madame le Maire qui consiste à écrire que « le mandat passé est absolument positif » vous exonère de toute pensée personnelle.

            Nous avons subi (j’ai subi) ce maire pendant six ans et nous le subirons encore six ans grâce à vous les 294 habitants qui ne sont pas impressionnés. C’est légal mais les 558 habitants impressionnés qui n’ont pas voté pour la liste de Madame le Maire ne sont pas tous des bénis-oui-oui mais des citoyens inquiets qui ont au moins l’intérêt de s’intéresser à la vie publique partagée par tous et la curiosité intellectuelle de demander des explications légitimes bien qu’ils ne soient jamais entendus par les élus qui vous prennent pour le pigeon idéal.

            Vous ne devez pas comprendre non plus pourquoi le Président a changé de Premier Ministre et vous devez être également content du résultat de nos dirigeants nationaux en souhaitant qu’ils continuent « dans la même foulée » à l’encontre de 80 % de citoyens français « râleurs professionnels »(comme vous l’écrivez avec suffisance) qui ont bien plus de difficulté à vivre que vous qui semblez satisfait de tout par convenance personnelle. C’est votre sens de l’échange, du dialogue constructif et de la démocratie asservis au manque total d’esprit critique ce qui est, en retour de votre propos, votre seule manière de vivre.

            Répondre à ce message

        • @ Sans souci.
          Je crois que Papicha, qui passe un examen, n’en a rien à cirer de votre opinion sur Mme la Maire !

          Répondre à ce message

          • Non effectivement vous « n’en avez rien à cirer » mais vous ne connaissez pas, ni mon opinion en général, ni mon opinion sur Madame le Maire en particulier, ce qui n’a pour moi aucune importance compte tenu de votre manière de vous exprimer ou plutôt de ne rien exprimer du tout, ce qui ne m’empêche pas de donner mon point de vu sur ce qui se fait dans le village de bien et de moins bien voir de vraiment moche que cela vous plaise ou pas.

            Répondre à ce message

Répondre à cet article